https://blog.workinpharma.fr/wp-content/uploads/2018/10/Capture-1.png

Pour Workinpharma, cet article vient malheureusement illustrer l’ineptie dans laquelle les gouvernements successifs se sont fourvoyés.

Sans disconvenir des différentes raisons qui conduisent à cet état de fait : défaillances de l’outil de production, des difficultés d’approvisionnement en matières premières, des défauts de qualités produits finis et matières premières ou parfois des modifications de l’autorisation de mise sur le marché (AMM), et donc qui concernent tous les pays demandeurs, cet article évoque en creux un phénomène méconnu : la France est en compétition avec les autres pays pour être réapprovisionnée.

La pression qu’ont fait porter les gouvernements sur le prix du médicament conduit, selon nous, à cet état de fait. Être parmi les pays les moins chers d’Europe n’enjoint pas les laboratoires à réapprovisionner notre pays rapidement et, par ailleurs, favorise à n’en pas douter, l’export de ces produits depuis la France.

Le médicament paie un lourd tribut aux économies nécessaires de notre système de santé mais peut-être faut-il que quelques lobbys se dressent enfin et montrent les limites de cette stratégie suicidaire qui conduit aujourd’hui à ces ruptures majeures.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *